Domaine Bouchard Père & Fils à Beaune

Publié le par Patrice Spannagel

Domaine Bouchard Père & Fils à Beaune

 

Petite visite chez Bouchard Père et Fils à Beaune et Savigny lès Beaune.

Un petit panel de 74 appellations globalisant 270 entités. Il y a déjà de quoi faire. Ben ouais, 130 ha au Domaine, sans compter les 125 ha d’achat de raisin.

Comme William Fèvre, on a face à nous un poids lourd du vignoble bourguignon : 4500 fûts, 70% des parcelles en 1er Cru ou Grand Cru,…

Et une petite collection de 50 000 bouteilles, LA PLUS GRANDE ET LA PLUS CHERE des vins de Bourgogne. En plus, j’ai eu la chance de la visiter et quel bonheur : « Oups, un Meursault 1846 (la plus veille bouteille), un Volnay 1959,… J’y serais bien rester pour vous faire une verticale de Meursault, mais bon on va rester dans le banal.


 

Bourgogne Rouge 2006 « Réserve » Les Coteaux des Moines

 

Un nez très ouvert, sur des notes fines d’épices, de bois noble, de petits fruits noirs avec une petite touche empyreumatique. Mais quelques notes de verdeur.

La bouche possède une attaque souple, avec une architecture et une expression moyenne. La longueur est faible. Il y a des arômes de fruits rouges, de fruits à l’alcool avec une fin de bouche sur des tanins verts.

 

12/20

 

Monthélie 2005 – Domaine (12€)

 

Le nez est un peu plus fermé, sur des notes de fruits rouges légèrement surmurîts, d’épices fines salées. La finale est sur le cacao et des notes d’élevage.

La bouche possède une attaque souple, avec une belle structure. Les notes d’élevage sont moyennement présentent, elles sont accompagnées de notes de fruits rouges, de bois secs, de fleurs et de grillée. La fin de bouche est sèche et rapide.

 

13,5/20

 

Beaune « Clos de la Mousse » 2004 – Domaine (16€)

 

Le nez est très fermé, sur de fine note de tourbe, de réglisse, et d’épices fines salées. Il y a quelques touches de boisées qui s’invitent en fin de nez.

La bouche possède une attaque souple, sur des notes de tourbe, de réglisse, de bois fumé, avec une pointe d’amertume et de verdeur. La finale est fine avec une astringence entrain de se fondre, et une pointe de vanille. Une belle longueur.

 

14,5/20

 

Volnay « Clos des Chênes » 2004 – Domaine (20€)

 

Le nez est très fermé, sur des notes de café moulu, de fumé, de sous – bois, et de fruits surmurîts.

La bouche possède une attaque un peu rude, sur des fruits rouges confiturés, des épices, avec un fort côté fumé et de sous – bois en fin de bouche. La finale est un peu asséchante, avec une pointe d’amertume. La longueur est moyenne.

 

14,5/20

 

Bourgogne Blanc « Réserve » 2007 « Les Coteaux des Moines »

 

Le nez est fermé sur des notes de fleurs blanches, de minéralité et d’agrumes jaunes.

La bouche possède une attaque franche, un beau gras, avec une touche de rondeur. Des arômes de poire, de pomme granny, et de fleurs d’acacias sont présents en bouche. La finale est sur le citron jaune/vert, avec une touche de CO2, et d’amertume.

 

13/20

 

Meursault « Les Clous » 2006 – Domaine

 

Le nez est ouvert sur des notes de fruits à chairs jaunes, de fruits légèrement compotés, et de quelques fleurs jaunes.

La bouche possède une attaque douce, avec un beau volume. Nous sommes sur des fines notes d’élevage, de fleurs jaunes, de fruits jaunes, d’épices fines salées – sucrées avec un beau gras et une belle longueur.

La finale est un peu tannique, mais agréable.

 

15/20

 

Beaune du Château Blanc « 1er Cru » 2004 – Domaine

 

Le nez est très ouvert, sur des notes de fruits à chairs jaunes, de fleurs jaunes nobles, d’alcool de fleurs et de beurre fin.

La bouche possède une attaque douce, avec un bel équilibre, et un beau gras. Des arômes de fleurs jaunes, de fleurs blanches, et de beurre doux sont présents en bouche. La finale est sur des notes fines d’élevages, de poire williams confituré. Cependant elle est âpre et rapide.

 

15/20

 

Meursault « Les Gouttes d’Or » 2004 – Domaine

 

Le nez est très beau sur de fine note de minéralité, d’épices, de ronce, et de cacahuètes grillées. La finale est sur des touches empyreumatiques, d’herbes et d’infusions.

La bouche est très souple, avec un beau corps et du gras. L’acidité est fine et tendue, avec des belles notes minérales, fumées, une belle expression et une finale sur des arômes d’infusions.

Un beau vin.

 

15,5/20

Publié dans Bourgogne

Commenter cet article